samedi 20 septembre 2008

La visite de Céleste

Ce matin, j'allais enfin m'installer devant l'ordinateur que Dédé m'a apporté lorsque Céleste est arrivée. J'ai dû planquer le matériel sous mon lit et, à cause de mes rhumatismes, cela a pris un certain temps. Comme d'habitude, le visage perclus de trous, avec une espèce d'os miniature sous le nez et une dent de requin qui lui traverse le sourcil droit, Céleste affichait un sourire crispé. Pourquoi as-tu mis si longtemps à ouvrir, a-t-elle demandé, je commençais à m'inquiéter ! Si au moins tu me donnais un trousseau de clefs ce serait plus pratique. J'ai feint de ressentir une douleur fulgurante dans le dos et elle n'a pas insisté. Bousculant Rossinante, Loulou et Renart, elle est allée remplir le frigo. Evidemment, elle n'avait rien pris pour les chats. Reniflant, elle a dit : Il n'y en a pas un de plus ? J'ai posé mon tricot poussiéreux sur les genoux, et, très lentement, j'ai enroulé le fil qui dépassait sur la pelote : Tu crois que j'aurais le temps de terminer le pyjama avant la naissance du bébé ? Quelques secondes durant, elle a eu l'air stupéfait. Puis, elle a gémi : Tu ne vas pas recommencer avec ça, tu sais bien qu'Albert ne veut pas d'enfant ! Oh, j'ai répondu, tu es toujours avec lui ? Je ne sais pas comment tu fais ! Elle a soufflé un baiser formel dans ma direction et elle est partie en refermant la porte un peu fort. A travers mes rideaux en dentelle, je l'ai regardée rejoindre son fiancé sur son scooter.

4 commentaires:

Mr SuperOlive a dit…

Hello!
Tatie Danielle est en grande forme ma parole!
à plus

Mémé a dit…

Jeune homme, puisque vous êtes le premier à vous manifester ici, je saurai me maitriser, mais veillez à ne pas recommencer à me comparer à cette vieille acariâtre écervelée !

Mr SuperOlive a dit…

Mince, si la mémé aux chats n'est pas suceptible, alors je lui ai manqué de respect. Je ne souhaitais pas vous fâcher chère Madame mais je suis taquin paraît-il. Sachez que j'apprécie autant votre écriture que votre capacité à vous maîtriser!
à bientôt

Mémé a dit…

Merci jeune homme, au plaisir de vous relire !