dimanche 21 septembre 2008

Les trésors de Dédé

Je vais aller me coucher. Comme mes chats, lorsque le sommeil ne vient pas, aux heures où la bienséance le voudrait, je vis la nuit. Il ne me reste sans doute pas plus de vingt ou trente ans à vivre, rien ne sert de languir dans mon lit alors que je suis encore en pleine forme. J'ai donc chaussé mes bottes de pluie - on ne sait jamais - caché ma chemise de nuit sous le vieux manteau que j'ai dû récupérer dans la poubelle au moins trois fois après des visites de Céleste, et je suis sortie. Les rues étaient vides, calmes, quel quartier ennuyeux ai-je maugréé ! J'ai dû héler trois taxis avant que le quatrième n'accepte de me prendre en charge. Avant il avait fallu que je lui montre les deux billets de vingt euros que je serrais dans ma paume. Malgré mon allure, le chauffeur ne s'attendait pas à l'odeur et il a ouvert les fenêtres en grand dès que j'ai eu refermé la porte derrière moi. J'ai protesté, invoqué mon grand âge, il n'a rien voulu savoir et nous sommes allés jusqu'à Montmartre les cheveux au vent. L'idée que le peu qu'il me reste de chevelure s'envole définitivement m'a fait sourire un instant. A l'arrivée je lui ai fait comprendre que mes billets étaient sans doute eux aussi imprégnés de l'urine de chat qui avait imbibé mon pardessus. Il a donc démarré sur les chapeaux de roues sans se faire payer.

Dédé, comme prévu, dormait sous un tas de cartons au pied du Sacré-Cœur. Je me suis assise à côté de lui et j'ai soufflé sur mes mains pour les réchauffer. Je n'ai jamais compris pourquoi il s'obstinait à venir ici alors que les courants d'air rendaient l'endroit invivable. Lorsque j'ai tenté de desserrer ses doigts de la bouteille de rouge, il s'est réveillé. Sans surprise il s'est assis à mes côtés et il m'a tendu la boisson. Ouch, ça réchauffe, j'ai dit en guise de remerciement. Puis j'ai aidé Dédé à déballer ses trouvailles de la journée. Il avait plusieurs choses pour moi.

8 commentaires:

Opaline a dit…

C'est touchant...

Mémé a dit…

Vous trouvez ?

Opaline a dit…

Oui, je trouve ;-) ...
C'est la façon de raconter que j'ai trouvé touchante...

Anonyme a dit…

Un blog qui commence bien ! Bon courage pour la suite. A vous lire...

Gaël a dit…

trés bon plan ça de faire uriner ses chats sur les billets !

et ces surprises alors ?

Mémé a dit…

Merci Opaline, vous êtes charmante !

Tiens, je ne savais pas qu'on pouvait laisser des commentaires anonymes...

Gaël, la technique de l'urine sur les billets c'est imparable, 9 fois sur 10 on obtient ce que l'on veut gratuitement. Au cas où j'en garde d'autres, propres dans une poche cachée...

mtislav a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Miroslav a dit…

Merci à ma belle soeur qui m'a parlé de ce blog. Dès que je suis entré ici, je me suis senti comme chez moi, pardon pour ma mauvaise éducation.

C'est tellement rare, les blogs rafraîchissants comme le votre Mamie.